Tout le mondmilch qui enduisait les voûtes se retrouve maintenant déposé sur les planchers en un sédiment blanc qui se met en suspension pour plusieurs heures au moindre mouvement de l’eau. Dans cette situation, les plongeurs sont totalement privés de visibilité au point qu’il leur est inutile de conserver leurs lampes éclairées.

Les plongeurs de la grotte Cosquer