Tôt le matin, tard le soir

Les indices sciographiques (ombres portées ou shadow-marks en anglais) sont très visibles dans les pays désertiques et subdésertiques. En revanche, ils sont plus rares en France. Les labourages millénaires ont fait disparaître la plupart des ondulations de terrain. Les ombres portées ne révèlent que très peu de chose.
Cependant, il arrive que, même dans les régions de grandes cultures du Nord de la France, des photographies, prises tôt le matin ou tard le soir, fassent ressortir des micro-reliefs révélateurs de substructions enfouies ou d'antiques terrassements.

Toutefois en France, la plupart du temps, ces ombres portées ne font que souligner les earth-works connus : l'oppidum de Bracquemont (Seine-Maritime) ; la motte féodale de Rely (Pas-de-Calais).

Un des camps du siège de Massada en 73 de notre ère. en Israël. Au premier plan, on distingue la ligne de contrevallation grâce aux ombres portées.
Bracquemont, près de Dieppe (Seine-Maritime), vue d'ensemble à contre-jour, un soir d'été, d'un oppidum.
Motte féodale à Rely (Pas-de-Calais) dont le relief est fortement souligné par un éclairage frisant.

Un des camps du siège de Massada en 73 de notre ère. en Israël. Au premier plan, on distingue la ligne de contrevallation grâce aux ombres portées.

Bracquemont, près de Dieppe (Seine-Maritime), vue d'ensemble à contre-jour, un soir d'été, d'un oppidum.  

Motte féodale à Rely (Pas-de-Calais) dont le relief est fortement souligné par un éclairage frisant.