Carte de l'emplacement approximatif de l'épave P 38 de Saint Exupéry

Localisation approximative de l'épave du P 38 de Saint Exupéry dans les Bouches du Rhône.

Description

Le 31 juillet 1944, le  P 38 Lightning d’Antoine de Saint-Exupéry décolle de Bastia pour une mission sur la vallée du Rhône, Annecy et la Provence. Jugé inapte au combat aérien, l'écrivain de 44 ans est affecté au 33e Groupe de reconnaissance photographique dont les avions bimoteurs sont désarmés et simplement équipés de caméras. Un dernier écho radar signale l’avion après son décollage puis celui-ci disparaît sans laisser de trace. Pionnier des lignes Latécoère, puis de l'Aéropostale, « Saint-Ex » est reconnu en 1948 « Mort pour la France ».

Le mystère de sa disparition reste entier jusqu’au 7 septembre 1998, date à laquelle un pêcheur marseillais, Jean-Claude Bianco, relance les recherches suite à la découverte quasi miraculeuse dans ses filets d’une gourmette portant le nom de l’aviateur-écrivain. De nombreuses hypothèses sont alors prospectées qui conduisent en 2000 un plongeur marseillais, Luc Vanrell, à identifier avec vraisemblance les vestiges de l’aéronef par 85 mètres de fond, près de l'île de Riou, au large de Marseille. Prélevées et ramenées au jour certaines pièces de l’appareil livrent en 2003 le numéro de série 2734 L porté sur un panneau du turbocompresseur gauche : celui du P 38 de « Saint-Ex ».

Photographie d'une gourmette
Photographie du numéro de série authentifiant l'avion
Carnet de vol du P38 de Saint-Exupéry

La gourmette miraculeuse.

© Alexis Rosenfeld/Divergence Images

Le numéro de série qui authentifie l’appareil.

© DR

Carnet de vol.

© Pierre Becker/Fonds DRASSM