Carte de l'emplacement approximatif de l'épave Mortella 3

Localisation approximative de l'épave Mortella 3 en Haute-Corse.

Description

Depuis l’Antiquité, la Corse occupe une position stratégique en Méditerranée. Porte ouverte vers son bassin occidental, la baie de Saint-Florent s’y est tôt imposée comme un lieu privilégié d’échanges culturels et commerciaux mais aussi d’affrontements entre flottes européennes. Découverte en 2006, l’épave Mortella 3, perdue à Saint-Florent au XVIe siècle, bénéficie entre 2010 et 2015 de fouilles menées chaque année par le Centre d’Études en Archéologie Nautique avec le soutien du Drassm et de la collectivité territoriale.

Les fouilles se sont attachées à appréhender les caractéristiques du navire : proportions de la charpente, dimension de la quille, forme du navire… Lors de la dernière campagne, elles ont permis d’étudier la structure des parties avant et arrière du bateau, de découvrir quelques tessons de céramique et des boulets de canon mais surtout un élément de bois d’environ 2 m² identifié comme une section du gouvernail. Cette découverte est absolument majeure, car l’on ne connaît que trois gouvernails dans le monde datés du XVIe siècle. Cette pièce maîtresse a livré des informations capitales sur le système de pilotage du navire.

Relevé de l'épave Mortella 3
Photographie sous-marine d'un plongeur mesurant un canon
Photographie sous-marine d'un plongeur découvrant une ancre

Vue générale de l’épave.

© Christoph Gerigk/Fonds Drassm

Mesure des canons.

© Teddy Seguin/DRASSM

Sous les sédiments, l’ancre.

© Mauro Zürcher/Fonds DRASSM

Responsables d’opération

  • Hélène Bernard/Drassm (2006)
  • Arnaud Cazenave de la Roche (2010-2015)

Bibliographie

  • CAZENAVE de La ROCHE Arnaud — Les épaves de la Mortella II et III : observations préliminaires sur les sites archéologiques de la période de la Renaissance découvert dans la baie de Saint Florent. Cahiers d’Archéologie Subaquatique, 17, 2009, p. 5-53.
  • Fiche de l'épave de la Mortella 3