Carte de l'emplacement approximatif de l'épave Colombian

Localisation approximative de l'épave Colombian dans le Finistère.

Description

Amorcée en 1988 dans le chenal de la Helle, l'exploration du Colombian, naufragé en 1865 par 63 m de fond, permet de reconnaître la présence sur l’épave d’une machine à vapeur de 180 cv mais, faute de moyen, seul son conduit d'évacuation est prélevé ainsi qu’un échantillon de la cargaison et de la vaisselle de bord.

On y trouve de belles pièces en faïence fine ornées du blason de la compagnie et de la légende West India and Pacific Steam Ship Company Limited, ainsi que des céramiques de médiocre qualité destinées à la clientèle modeste qui s'approvisionne sur les marchés d'Amérique Centrale, destination finale du voyage. Au dos de nombre d'assiettes découvertes empilées, on observe les armoiries d'Angleterre, l’indication "stone china" qui signe la qualité de la faïence, et parfois le nom et l’adresse du fabricant. Un lot de bouteilles porte diverses inscriptions, dont "Worcestershire Sauce" et "Manufactured Soda Water". Des ustensiles de cuisine et des pièces d'orfèvrerie encore stockées en caisses complètent cette cargaison hétéroclite représentative du commerce de l’époque sur les côtes Atlantique et Pacifique américaines. L’étude de l’épave pourra être reprogrammée quand les moyens nécessaires seront réunis. La fouille est en effet pénalisée par la profondeur du site mais aussi par le vent, la houle et les courants qui sont omniprésents sur la zone.

Photographie sous-marine d'un empilement de faïences
Photographie d'une cloche avec le nom du navire
Photographie de plats en faïence polychrome

Empilement de faïences dans les cales.

© Christian Hamard

La cloche semble sur le point de sonner.

© Gilles Millot

Faïence polychrome à grands motifs floraux estampés destinée au marché d’Amérique Centrale.

© Philippe Folliot, CNRS-CCJ

Responsable d’opération

  • Christian Hamard (1985-1986)
  • Gilles Millot (1987-1989)

En savoir plus