• Accueil
  • La Commission de Topographie des Gaules
  • Le projet de recherche
  • Le projet Commission de Topographie des Gaules

Le projet actuel Commission de Topographie des Gaules (CTG) est né d'un partenariat entre le labex Les passés dans le présent (ANR-11-LABX-0026-01) et le musée d'Archéologie nationale – Domaine national de Saint-Germain-en-Laye (MAN), qui abrite nombre de documents en lien avec la CTG.

L’objectif initial

Le projet est initié fin 2012 par Christian Landes, alors conservateur en chef au MAN, et par Françoise Bérard, conservateur général des bibliothèques au MAN. Il visait à identifier le rôle de la Commission créée par Napoléon III dans le panorama scientifique de la seconde moitié du XIXe siècle à partir des documents conservés au MAN et aux Archives nationales. Il s’agissait avant tout d’appréhender la méthode d’enregistrement des données mise en pratique par la CTG.

Des développements inattendus

La découverte progressive d’un volume documentaire colossal, complexe et très dispersé, a imposé l’idée de reconstituer les fonds d’archives produits par les membres de la CTG, par son administration de tutelle et par les sociétés savantes qui ont collaboré au dessein de l’empereur. L’analyse des fonds permet aujourd’hui non seulement de mesurer plus précisément l’ampleur des travaux, leur périmètre, leurs impacts et leurs fruits, mais également d’apprécier la place occupée par la CTG dans l’édification d’une politique patrimoniale.

En août 2017, au terme de la première phase du projet de recherche, il apparaît clairement que l’action de la CTG et de ses correspondants illustre la transformation d’une archéologie aux mains d’amateurs éclairés vers une archéologie nationale, organisée et ambitieuse.