Afin d'étudier la mise en culture et l'irrigation de l'oasis de Masafi,une méthode de relevé combinant trois techniques adaptées à la nature du terrain et aux vestiges archéologiques a été mise en oeuvre. La première est le GPS différentiel qui permet le cheminement dans les zones dégagées pour "dessiner" les reliefs, les routes, les parcelles et autres éléments remarquables. La seconde consiste en des relevés au sol par station totale, outil de mesure des topographe et géomètre utilisé là où le signal GPS ne passe pas, c'est-à-dire sous les palmiers. La troisième est un modèle numérique de surface (MNS) obtenu par traitement photogrammétrique de photos aériennes par cerf-volant. En savoir plus sur ce projet de la mission archéologique française aux Émirats Arabes Unis, dirigée par Anne Benoist (UMR 5133 Archéorient) : Défi sous les palmiers.

Mission Masafi/E. Regagnon, C. Calastrenc, T. Sagory