L'officier d’ordonnance de Napoléon III, Jean-Baptiste Auguste Verchère de Reffye, directeur de l'atelier d'étude d'artillerie de l'Empereur à Meudon et de la fabrique d’armes et de canons de Tarbes, n'est pas seulement l'inventeur de la «mitrailleuse Reffye».

Un passionné d'armement antique

Féru d'archéologie et d'histoire militaire, Verchère de Reffye a suivi avec une grande attention les travaux menés par la Commission de Topographie des Gaules et s'est intéressé tout particulièrement aux fouilles d’Alise-Sainte-Reine. En cherchant à reconstituer balistes, onagres et catapultes, il préfigure l’archéologie expérimentale.

L'un des concepteurs du musée gallo-romain

Enfin, très impliqué dans la création du musée gallo-romain, futur musée d’Archéologie nationale, il pose les bases du musée historique dédié à l’archéologie. Ses notes à l'empereur Napoléon III, aujourd'hui conservées aux Archives nationales, préconisent la création d'un musée scientifique dans lequel objets archéologiques, moulages, cartes, dessins, maquettes, ouvrages et pièces d'archives concourent à enseigner l'histoire des peuples qui se sont succédés sur le sol français.