Nommé membre de la Commission de Topographie des Gaules en 1858, Charles-Raymond de Coynard est chargé de coordonner les travaux cartographiques.

Un cartographe

Officier de l’État Major, Raymond de Coynart entre au service des travaux de la Carte de France dès 1830. Il assure le report des données des inventaires sur les cartes, puis il suit l’édition de celles-ci. Il rejoint le Dépôt de la Guerre, alors dirigé par Charles-Antoine Blondel, avec le titre de chef d'escadron d'État-major.

Un spécialiste de l'histoire militaire

Il est connu pour ses publications relatives à l’histoire militaire, notamment son « Étude historique, topographique et militaire sur la cité gauloise d’Alésia », extrait du Spectateur militaire (cahier de novembre 1856).

Il obtient de la CTG, en 1866 et 1867, des subventions pour mener des fouilles à Chassey (Saône-et-Loire).