Anatole de Bartélémy

Anatole de Barthélemy, numismate de renom, rejoint la Commission de Topographie des Gaules en 1861.

© MAN/Valorie Gô

Anatole de Barthélemy, numismate de renom, rejoint la Commission de Topographie des Gaules en 1861.

Un haut-fonctionnaire au service de la numismatique

Anatole de Barthélémy poursuit une carrière dans la haute administration, tout en se consacrant à sa passion : la numismatique. À 17 ans déjà,  il publie un mémoire intitulé « Attribution de médailles gauloises aux Santons » dans le Bulletin de la Société de l'histoire de France de 1838. Son attrait pour cette discipline l’entraîne vers l’histoire et l’archéologie. Il rejoint le Comité des travaux historiques et scientifiques en 1845, en tant que correspondant, et en devient membre permanent en 1861. Sous-préfet de Belfort depuis 1854, il obtient en 1860 une mise en non-activité temporaire qui devient permanente. Proche de Félicien de Saulcy, il est considéré comme une figure majeure de la numismatique. Il marque cette discipline notamment par l'édition de deux manuels, en 1851 et 1866.

Secrétaire de la CTG

Il exerce les fonctions de secrétaire de la Commission de Topographie des Gaules, de 1861 à 1879, remplaçant Alfred Jacobs. Comme Félicien de Saulcy, Alexandre Bertrand, Alfred Maury et Casimir Creuly, il prend une part très active à l'élaboration du musée gallo-romain, en constituant les collections numismatiques.