L'abbé Cochet

Archéologue et préhistorien, Jean Benoît Désiré Cochet est reçu à l'Académie de Rouen en 1842, puis est nommé inspecteur des Monuments historiques en 1849, enfin il devient membre non résidant du CTHS en 1843.

© MAN

Archéologue et préhistoricien, Jean Benoît Désiré Cochet est reçu à l'Académie de Rouen en 1842, puis est nommé inspecteur des Monuments historiques en 1849, enfin il devient membre non résidant du CTHS en 1843. Il rejoint comme correspondant la Commission de Topographie des Gaules, dans les années 1860.

Un abbé passionné d'archéologie

Désiré Cochet se prend de passion pour l'archéologie quand, à 18 ans, il découvre les restes d'une villa romaine à Étretat. À la suite de son rapport sur les fouilles, il est nommé correspondant de la commission départementale des antiquités, puis est présenté à Arcisse de Caumont. Ordonné prêtre en 1836, c'est en archéologue de terrain, soucieux du moindre détail, qu'il se fait remarquer. Il sillonne, sa vie durant, la Normandie et publie plus de 150 volumes, brochures et articles.

Il est élu membre correspondant de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1864, et devient conservateur du musée des antiquités de Rouen en 1867.

Avec Boucher de Perthes, il est considéré comme l'un des pères fondateurs de l'archéologie en tant que discipline scientifique. Nombreux sont les archéologues qui lui rendent hommage à travers leurs travaux, comme le montre la carte d'Alfred Caraven.