Qui sommes-nous ?

Le numérique au service du patrimoine du Proche-Orient

Face aux destructions et aux menaces pesant sur le patrimoine du Proche-Orient, la ministre de la Culture a souhaité mobiliser les outils et technologies numériques au service de sa connaissance et de sa préservation. L’objectif est de permettre la poursuite du travail des chercheurs, mais aussi de donner à voir et à comprendre, à tous les publics, ce que furent les civilisations et les sites aujourd’hui attaqués.

Donner à voir et à comprendre la mémoire des trésors du Proche-orient

Le groupe Daech, en même temps qu’il s’attaque aux populations des territoires qu’il envahit, s’en prend aux vestiges archéologiques et aux traces d’un passé très ancien, mais aussi plus récent. Il nie ainsi l’histoire de ceux qu’il attaque et détruit un patrimoine qui est celui de l’humanité toute entière.

La France, historiquement très impliquée dans les recherches archéologiques au Proche-Orient, met tout en œuvre pour préserver la mémoire de ce patrimoine, et assurer sa diffusion auprès du grand public et des scientifiques. Le site patrimoineprocheorient.fr, construit à cet effet, donne ainsi à voir et à comprendre les lieux aujourd’hui attaqués ou inaccessibles à la visite, et les civilisations qui les ont construits. Les reconstitutions numériques et la réalité virtuelle sont ici utilisées comme des outils au service de la mémoire et de l’accès du plus grand nombre.

Des contenus accessibles à tous, présentés par les plus grands spécialistes

Le site patrimoineprocheorient.fr présente des résultats de la recherche et témoigne de l’implication de la France pour les sites et monuments du Proche-Orient (Mari, KhorsabadPalmyre, la mosquée des Omeyyades de Damas, le Crac des Chevaliers…). Il a été conçu sous forme de parcours accessibles à tous par les plus grands spécialistes. Il s’appuie sur l’expertise du ministère et particulièrement sur sa collection numérique de référence, « Grands sites archéologiques », déjà lauréate de plusieurs distinctions, par exemple pour le site de la grotte Chauvet-Pont d'Arc.

Images d’archives parfois inédites et numérisées pour l’occasion, vues aériennes, modèles 3D et reconstitutions photogrammétriques, portraits de pionniers de l’archéologie, entretiens avec les spécialistes… Autant de ressources que le site, disponible également en version mobile, propose d’explorer et de replacer dans leur contexte, grâce à une carte interactive et des fiches synthétiques sur chacun des sites et monuments.

Un site en évolution permanente, fédérateur de toutes les bonnes volontés

Ce portail est le fruit de l’association des savoirs et savoir-faire des scientifiques, conservateurs et historiens, avec ceux des acteurs publics et privés des nouvelles technologies, chercheurs ou entreprises françaises. Leur excellence ainsi réunie est mise au service de cette cause.

Par exemple, la numérisation et la mise à disposition de photos d’archives inédites par le ministère ont permis à la start-up Iconem, sur la base de ses relevés 3D réalisés par drone sur site, de reconstituer un modèle 3D du temple de Palmyre.

Pour faciliter les nombreuses contributions spontanées individuelles, le site offre également la possibilité de participer à la reconstitution numérique d’un ou plusieurs sites ou objets, par exemple par l’envoi de photographies ou par un micro-don, grâce à un partenariat avec la plate-forme de financement participative Commeon.

Mis en ligne dans une première version le 1er décembre 2016, le site patrimoineprocheorient.fr s'enrichit continuellement de contenus permettant de prolonger la visite de l’exposition « Sites éternels » qui s'est tenue au Grand Palais et, grâce à un soutien exceptionnel du ministère de la Culture, sera prochainement disponible en version anglaise et arabe.