Orient cunéiforme

archeologie.culture.fr/orient-cuneiforme
Au fondement de cette collection, se trouve l’écriture cunéiforme. Inventée par les Sumériens puis reprise par les Akkadiens, cette écriture servit à transcrire plusieurs langues sémitiques et indo-européennes. Explorons quelques œuvres majeures de l’histoire mésopotamienne…
Inscription caillou Michaux

Le caillou Michaux

Premier monument inscrit en cunéiforme parvenu en Europe, cette stèle (kudurru) est datée de la fin du IIe millénaire et établit la donation d’une terre par un père à sa fille, à l’occasion de son mariage. Elle témoigne des pratiques sociales de l’époque mais aussi des croyances religieuses, à travers les malédictions proférées contre quiconque porterait atteinte au monument. Découvert par le botaniste André Michaux en 1784 à l’occasion de son expédition scientifique en Orient, ce « caillou » porte depuis son nom et est conservé au Cabinet des Médailles de la Bibliothèque nationale de France.

La huitième campagne de Sargon II

En 714, le roi assyrien Sargon II se lance à l’assaut de l’Empire urartéen, de l’autre côté des monts Zagros. La tablette relatant cette campagne victorieuse, rédigée par le chef des scribes du roi, se présente à la fois comme un rapport militaire et comme un document de propagande à la gloire de l’empire assyrien. On y découvre l’atmosphère visuelle et olfactive des territoires parcourus par les armées de Sargon, à la fois fascinants et effrayants.

La statuette de Pazuzu

D’apparence monstrueuse, entre l’homme et l’animal, cette créature désignée comme le « roi des démons » par l’inscription au dos de la statuette a marqué les esprits aussi bien dans l'Assyrie du Ier millénaire av. J.-C., que de nos jours avec le film "l'Exorciste" et la bande dessinée Adèle Blanc-Sec. La statuette révèle la place qu’occupait Pazuzu dans l’imaginaire des Assyriens, entre figure maléfique et protectrice, suscitant différents rituels de divination et d’exorcisme.

La tablette de l’Esagil

Quel rapport entre la tour de Babel et cette inscription cunéiforme présentant des exercices de calcul datée du IIIe siècle av. J.-C.? La tablette de l’Esagil, texte largement diffusée en Babylonie jusqu’à la période hellénistique, indique les dimensions idéalisées de la ziggurat du sanctuaire du dieu Marduk, à Babylone. Elle a contribué à forger le mythe de cet édifice, « plateforme de fondation du ciel et de la terre », passé à la postérité grâce au récit biblique.

image
Le caillou Michaux (face)
Cabinet des Médailles, BNF
image
Statue de Pazuzu
© Musée du Louvre, dist. RMN - Grand Palais / Thierry Ollivier
image
La huitième campagne de Sargon II
Musée du Louvre, dist. RMN - Grand Palais / Raphaël Chipault
image
Tablette dite "de l'Esagil"
© 2007 Musée du Louvre / Raphaël Chipault
photographie
La huitième campagne de Sargon II
Tablette dite