Syrie - Il y a 1 300 ans

La Mosquée des Omeyyades de Damas

archeologie.culture.fr/mosquee-omeyyades
Joyau de l'architecture islamique, la mosquée des Omeyyades de Damas a été construite pour affirmer un pouvoir nouveau, celui des premiers califes de l'empire islamique. Elle est parée de fastueux décors en marbre et mosaïque qui font sa célébrité.
MAPA_Bonfils_Mosquée_Omeyyades_Damas

Située au cœur de la ville de Damas, la grande mosquée omeyyade a été fondée par le calife al-Walîd Ier (r. 705-715) dès son accession au trône. Chef-d’œuvre réputé tant pour son plan que pour son exceptionnel décor de mosaïque polychrome sur fond doré, elle a fait l’objet de soins constants par les différents gouvernants qui se sont succédé jusqu’à nos jours, en faisant un témoignage exceptionnel de ce premier art islamique.

Un lieu de culte depuis l’antiquité

La mosquée est implantée sur un lieu reflétant la longue histoire mouvementée de la ville. D’abord un temple voué au culte d’Hadad fondé entre le Xe et le IXe siècle av. J.-C., puis temple grec voué à Jupiter Damascène, le lieu est romanisé au Ier siècle, puis christianisé au IVe siècle par l’aménagement, dans son enceinte, d’une église recueillant les reliques de saint Jean-Baptiste. La mosquée s’inscrit dans la sacralité du lieu, dans le respect des autres religions : en effet, les reliques de saint Jean-Baptiste sont intégrées à la mosquée omeyyade, et enserrées dans un édicule de marbre. Cette implantation traduit également l’affirmation d’un nouveau pouvoir : celui de la dynastie omeyyade.

Une merveille de la création

Dès sa fondation, la mosquée est louée par tous les visiteurs de passage à Damas : elle est citée aux côtés de la Ka’ba dans une œuvre persane du XIIIe siècle, intitulée Les Merveilles de la Création.

L’édifice est construit dans les limites du temple antique, sur un plan basilical hérité de la tradition architecturale de l’Antiquité tardive. En cela, la mosquée affirme à nouveau une continuité avec son lieu d’implantation, tout en adaptant son plan aux besoins du culte musulman. Ainsi, un mur de qibla et un mihrab sont érigés, et une large cour bordée d’un portique donne accès à trois longues salles de prière, coupées en leur centre par une nef axiale coiffée d’une haute coupole.

De somptueux décors

L’ensemble de la mosquée a reçu à l’origine un décor sur deux niveaux. La partie inférieure consiste en un plaquage de dont les veinures colorées forment des motifs géométriques, et la partie supérieure consiste en un chatoyant revêtement de mosaïque polychrome sur fond doré. Une partie de ce décor originel est encore conservée, faisant de la mosquée un témoin exceptionnel du premier art islamique.

En savoir plus sur la mosquée de Damas et les lieux saints, en consultant la Bibliothèque d'Orient dans la collection "Patrimoines partagés" coordonnée par la Bibliothèque nationale de France. 

En savoir plus :

Journées d'études au Mucem sur les arts de l'Islam en France

video
Les évolutions de la mosquée de Damas. Qantara
Qantara. Institut du Monde Arabe
video
La grande mosquée des Omeyyades - Damas
Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International
image
Mosquée des Omeyyades de Damas. 1582
Bibliothèque nationale de France, manuscrits. Gallica
image
Damas. Colonnade dans l'intérieur de la grande Mosquée
Médiathèque de l’architecture et du patrimoine.
Mosquée des Omeyyades de Damas, 1582
Colonnade dans l'intérieur de la grande Mosquée omeyyade de Damas

La lutte contre le vol et le trafic illicite des biens culturels est l'une des priorités du ministère de la Culture, qui prête une grande attention à l'ensemble de ces problématiques, notamment par son rôle régalien de contrôle de la circulation des biens culturels.

LIEU DIT 
La Grande Mosquée de Damas
LOCALISATION  
Damas, Syrie
PÉRIODE D'OCCUPATION 
Dynastie omeyyade (VIIIe siècle) à nos jours 
DIRECTION SCIENTIFIQUE 
Yannick Lintz (musée du Louvre)
Etienne Blondeau (musée du Louvre)
Bulle Tuil (CNRS)
MISE EN LIGNE DU SITE 
Décembre 2016