Plusieurs palais furent découverts à Kalhu (moderne Nimrud).

Le Palais Nord-Ouest

Le plus ancien et le mieux conservé remonte à la refondation de la ville par Assurnasirpal II (883-859 av. J.-C.). Les travaux débutèrent vers 878 av. J.-C. et furent achevés entre 865 et 859 av. J.-C.. Ce palais est constitué de deux grandes parties – privée et publique – reliées par la salle du trône qui atteignait 47 m de long sur plus de 10 m de large et était ornée de bas-reliefs.

Les nombreux palais d’Assurnasirpal II et de Salmanasar III

Du règne d’Assurnasirpal II date aussi le Palais Brûlé qui fut lourdement remanié par Adad-nerari III (810-783 av. J.-C.) et où William Loftus trouva en 1854-1855 une très riche collection d’ivoires. On ne connaît pas la fonction exacte de ce bâtiment, mais une salle du trône y témoigne des activités officielles du souverain.

Un autre bâtiment, appelé le Bâtiment Central, pourrait également avoir abrité un palais. Il était fort endommagé, mais c’est devant lui que fut dressé vers 838 av. J.-C. l’Obélisque noir de Salmanasar III (858-824 av. J.-C.).

Outre le palais-arsenal qu’il fit édifier hors les murs et dont la fonction était clairement militaire, ce roi construisit également le Palais du Gouverneur, bâti autour d’une vaste cour. On y mit au jour un ensemble exceptionnel de céramiques fines ainsi que de nombreux textes qui lui donnèrent son nom.

Les derniers palais de Kalhu

Du Palais Central d’Adad-nerari III et de Tiglath-phalasar III (745-727 av. J.-C.), il ne reste presque rien car il fut en partie vidé de ses bas-reliefs, destinés à une nouvelle construction : le Palais Sud-Ouest. En effet, bien que Kalhu eût cessé d’être la capitale de l’Empire, Assarhaddon (680-669 av. J.-C.) puis Assur-etel-ilani (630-627 av. J.-C.) y bâtirent ce nouveau palais qui fut détruit avant même son achèvement. C’est là qu’Austin Henry Layard donna son premier coup de pioche en 1845.

Enfin deux autres palais furent découverts dans la ville basse.