On distingue les ornières laissées par la circulation des charrettes.

© UFRAL