Vue générale de la plantation de vigne du deuxième Âge du Fer. On distingue au sol les alignements des racines des pieds de vigne.

La culture de la vigne est attestée à Lattes depuis l'origine de la cité. Mais ce n'est qu'après le milieu du IIIe s. que l'on repère dans les prélèvements effectués des signes incontestables d'une production de vin (restes de moût de raisin, augmentation du nombre de pollens de vigne). L'observation à la même époque d'un accroissement du nombre des doliums confirme cette déduction. La viticulture locale se développe encore au IIe et au début du Ier s. avant notre ère, ce qu'est venu illustrer de manière éclatante la mise au jour de plusieurs hectares de plantations de vigne dans les fouilles de Port Ariane, à 500 mètres des murs de la cité. La production locale de vin est sans doute responsable du tassement des importations d'amphores observé à Lattes aux IIIe-Ier s. avant notre ère.

© C. Jung