Des cols d’amphores de Marseille sont plantés à l’envers, au-delà du rempart (milieu IVe – milieu IIIe s. av. n. è.). La fonction de ces alignements demeure inconnue (drainage ? calages de poteaux ?).

© UFRAL