• Accueil
  • Découvrir le site
  • ‘Oueili : aux origines de l’architecture sud-mésopotamienne
  • Les grandes maisons à salles hypostyles

Les fouilles de Tell el ‘Oueili ont permis de découvrir une phase inconnue de la culture d’Obeid, vieillissant celle-ci d’un demi millénaire. Elle a été nommée « culture de Oueili » ou période Obeid 0 (c. 6400-6000 av. J.-C.). Plusieurs habitations de cette période (ainsi qu’une de l’Obeid 1, analogue) ont pu être dégagées, révélant une architecture très élaborée, juxtaposant des salles hypostyles.

La maison 83.29

La maison 83.29, la plus ancienne, couvrait environ 300 m² (Niveau II). Elle possédait une pièce centrale et des ailes latérales, formant un plan dit « tripartite » typique de l’Obeid. Les toitures étaient soutenues par deux rangées de poteaux reposant sur des petites bases en brique. Cette technique n’est pas attestée dans les cultures proche-orientales contemporaines. L’aile nord, la seule fouillée, présentait une cage d’escalier pour accéder aux terrasses et un grand foyer ovale.

Le bâtiment 37

La maison 37, plus petite, mesurait 140 m² (Niveau IB). Elle présentait une pièce centrale de 32 m² dotée de deux rangées de quatre poteaux en bois, reposant également sur des bases en briques crues. Ces dernières enserraient un foyer rectangulaire doté d’un bac à cendres et un support de jarre à eau. Les murs étaient ornés de pilastre. L’aile orientale présentait une deuxième salle hypostyle de 24,5 m². La partie occidentale, non fouillée, devait comprendre la cage d’escalier.

Le bâtiment 41

Cette dernière maison Obeid 0 (Niveau IA) reposait directement sur les ruines de la maison 37. Elle en adoptait le plan, mais inversé, l’entrée se trouvant à présent au sud. La travée centrale était pourvue d’un plancher surélevé, soutenu par un réseau de murets et de grosses piles maçonnées aménageant un vide sanitaire. Les murs du bâtiment étaient très minces, impliquant une toiture légère.