Les interprétations de Morgan

Par son raisonnement, Morgan cherche à comprendre qui étaient les personnes inhumées, et quel était leur lien avec le métal, dont il remarque l’omniprésence. Outre la découverte de nombreux objets en cuivre, bronze et fer dans les tombes, il observe en effet une corrélation entre l’emplacement des nécropoles et celle des gisements miniers : « Ce champ funéraire [se trouve] à l’entrée de la vallée qui renferme les mines [d’Akhtala]. Les tombes qu’il renfermait furent bien certainement celles d’une population de mineurs et de fondeurs. »

Morgan pressent bien l’importance du métal pour la société à laquelle appartiennent ces sépultures. Il note le savoir-faire métallurgique et déduit l’existence de personnes spécialisées dans l’extraction du minerai, sa transformation et son artisanat. Cependant, on ne peut affirmer que tous les individus des nécropoles fouillées par Morgan étaient des spécialistes du métal.

Enterrer des richesses

Les tombes renfermaient de nombreux bijoux et armes. Cela signifie que le groupe était prêt à se séparer définitivement de richesses en les enterrant dans le sol. On peut supposer qu’un statut élevé du défunt et une prospérité du groupe justifiaient cela. Ainsi, au lieu de voir des sépultures de mineurs, on peut plutôt estimer qu’il s’agissait de tombes de prestige. Le grand nombre d’armes suggère que la hiérarchisation de la société était peut-être liée à sa militarisation.