Traces de découpe sur un coxal de cheval

© Patrice Méniel - CNRS / UMR5594 Artehis