Vue aérienne du quartier antique sud de Châteaubleau
Chantiers bénévoles

Châteaubleau antique

Les quartiers gallo-romains de Châteaubleau (77370)

L’agglomération gallo-romaine de Châteaubleau a été découverte au milieu du XIXe siècle. Mais ce n’est qu’en 1961 que les recherches conduites par l’association La Riobé ont permis d’en reconnaître toute l’importance. Elle est renommée pour les inscriptions sur tuiles en langue gauloise qui y ont été mises au jour ainsi que par son atelier de faux-monnayage des années 260, le plus important connu pour l’époque romaine.

Enjeux de la recherche

Cette fouille programmée vise à recueillir des informations majeures sur la topographie, la chronologie et les fonctionnalités des quartiers d’habitation gallo-romains de Châteaubleau. Quatre zones de fouille ont été définies au niveau des trois espaces de ce type aménagés au sud, au nord-ouest et au nord-est d’un vaste ensemble cultuel implanté au centre de l’agglomération antique.

Résultats acquis

Les résultats acquis en 2016 et 2017 confirment toute l’importance de cette opération. Les fouilles conduites en limite sud du théâtre gallo-romain ont mis en évidence trois états de bâti. Les deux premiers sont liés aux deux états de construction successifs du théâtre, tandis que le troisième s’intègre au quartier sud après la destruction des structures précédentes. Établi dans le courant de la seconde moitié du IVe siècle, il pourrait être lié à un artisanat de chaufournier.

Les recherches engagées en limite méridionale du quartier nord-ouest ont permis quant à elles de découvrir une nouvelle zone cultuelle, avec des structures – temples, fossés, bassin – datables entre le 2e quart du Ier siècle après J.-C. et la fin du IIIe siècle. Celles menées au sein même de ce quartier apportent d’ores et déjà des résultats substantiels sur la problématique du réseau viaire qui pourraient avoir des conséquences majeures dans la compréhension du développement de l’agglomération à l’époque romaine. Les niveaux de destruction d’un vaste bâtiment (habitat, thermes ?), doté d’une pièce sur hypocauste, ont aussi été dégagés à l’intersection de deux chaussées.

Les prochaines étapes

Les recherches se poursuivront en 2018 et 2019, avec la fin du dégagement du quartier nord-ouest et la fouille de l’extension occidentale du quartier nord-est (habitations, limites de parcelle, réseau viaire).

Les recherches archéologiques sont menées sous la direction scientifique de Fabien Pilon, responsable d’opération (docteur en archéologie ; président de l’association La Riobé ; membre de l’UMR 7041 ArScAn, équipe GAMA)

Liens utiles
photographie
Bassin collecteur (IIe-IIIe siècles)
photographie
Bâtiment du quartier nord-ouest
photographie
Bâtiments au sud du théâtre gallo-romain
photographie
Tegula inscrite avant cuisson en langue gauloise
Bassin collecteur (IIe-IIIe siècles)
Bâtiment du quartier nord-ouest
Bâtiments au sud du théâtre gallo-romain
 Tegula inscrite avant cuisson en langue gauloise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus Fermer ce volet
search