Syrie - Il y a 900 ans

Le Crac des Chevaliers

archeologie.culture.fr/crac-chevaliers
Joyau de l’architecture militaire des XIIe et XIIIe siècles, le Crac des Chevaliers (Qalʿat al-Hoṣn) est la plus emblématique des forteresses construites par les croisés au Proche-Orient.

Situé dans la région côtière de la Syrie, le Crac des Chevaliers doit sa renommée à son état de conservation exceptionnel, mais surtout à la qualité de sa construction qui en fait un monument unique. 

Histoire du Crac

À l’origine simple fortin abritant une garnison de soldats kurdes au service de l’émir de Homs, le château, qui fut confié en 1142 par le comte de Tripoli aux chevaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem pour assurer la sécurité de cette région menacée du comté, devint en l’espace d’un siècle l’une des plus puissantes forteresses de la chrétienté d’Orient. 

L'architecture d'une forteresse

Le Crac des Chevaliers se présente aujourd’hui sous la forme d’un puissant noyau central protégé à sa base, sur ses fronts sud et ouest, par un glacis monumental d’où jaillissent des tours circulaires et à l’intérieur duquel courent des galeries défensives à archères. Il est entouré d’une seconde enceinte, plus basse, flanquée de tours de formes variées dont certaines arborent de grandes inscriptions en arabe qui signalent les phases de restauration de l’époque mamelouke. 

Source de nombreuses recherches

Point de passage obligé des voyageurs et des orientalistes, la forteresse hospitalière fut véritablement mise en lumière dans les années 1930 par les travaux de Paul Deschamps qui œuvra, comme l’architecte Maurice Pillet avant lui, pour la sauvegarde de l’édifice. Depuis, le château est constament placé au cœur des réflexions portant sur la caractérisation de la fortification proche-orientale.

Inscrit en 2006 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, ce témoin inestimable de l’architecture militaire du Moyen-Âge a rejoint celle du patrimoine mondial en péril depuis 2013.

Ce site prolonge l'exposition Sites Eternels. De Bâmiyân à Palmyre au Grand Palais présentée au Grand Palais du 14 décembre au 9 janvier 2017. Cette exposition proposait une immersion au cœur de quatre grands sites archéologiques en danger, s’appuyant sur le travail de relevés 3D de la société Iconem.

 

La lutte contre le vol et le trafic illicite des biens culturels est l'une des priorités du ministère de la Culture, qui prête une grande attention à l'ensemble de ces problématiques, notamment par son rôle régalien de contrôle de la circulation des biens culturels.

 

En savoir plus :

Journées d'études au Mucem sur les arts de l'Islam en France

image
Le Crac des Chevaliers
Fonds Deschamps. INHA
image
Le Crac des Chevaliers. 1859-1860
RMN-Grand Palais (musée d'Orsay). Cl. Hervé Lewandowski
image
Portique XIIIe siècle
Cyril Yovitchitch
image
Les lices ouest, mi-XIIIe siècle
Cyril Yovitchitch
video
Le site du Krak des Chevaliers
Grand Palais
photographie
Le Crac des Chevaliers
Crac des Chevaliers. Louis de Clercq
Portique XIIIe s.
Les lices ouest, mi-XIIIe siècle
LIEU-DIT 
Crac des Chevaliers
LOCALISATION 
Syrie
PÉRIODE D'OCCUPATION 
À partir du XIe siècle
DIRECTION SCIENTIFIQUE
Cyril Yovitchitch