A clin

Sur les bateaux de bois, on dit que les bordages sont disposés à clin lorsqu'ils se recouvrent comme les ardoises d'un toit. On parle de : border à clin et d'embarcation à clin.

Accotar

Noms de certains bouts de planches, qu'on introduit horizontalement dans les intervalles des couples d'un vaisseau, à la hauteur de l'extrémité des varangues, afin d'arrêter dans leur passage, les immondices qui descendent des parties supérieures du vaisseau, dans ces espaces ; et afin qu'elles ne puissent pas aller produire au fond de la cale, de l'engorgement dans les pompes.Dictionnaire de la marine française, par Charles Romme, La Rochelle, 1792. Source gallica.bnf.fr / BnF

Affût

Appui de canon. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Agrés

Sens général d'armement, d'équipement.Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Allonge

Pièce de bois qui sert à en allonger une autre.Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Archipompe

Construction élevée autour du pied d'un mât et des pompes, afin de préserver ces dernières. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Aussière (ou Haussière)

Cordage composé de trois ou quatre cordons (nommés torons) qui sont commis ou tortillés ensemble. Dictionnaire de la marine française, par Charles Romme, La Rochelle, 1792. Source gallica.bnf.fr / BnF

Ballast

Amas de cailloux employé pour servir de lest. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Barrot

Poutres transversales qui soutiennent les ponts. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Bordé (le)

Ensemble des planches qui recouvrent les membres. Ceux-ci sont de fortes pièces de bois qui forment le squelette du navire. On appelle parfois bordé intérieur celui qui s'applique sur la face intérieure des couples, et dont le nom ordinaire est vaigre ou vaigrage. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Boutefeu

Bâton à l'extrémité duquel s'attache une mèche qui sert à mettre le feu à la charge d'un canon. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Branle

Ancien nom donné au hamac. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Branle-bas

Action de mettre bas les branles ou hamacs, les plier et les ranger au lieu qui leur est assigné. Il y a deux sortes de branle-bas : celui que fait l'équipage quand il se lève (branle-bas de propreté), et celui qui, au moment d'une affaire avec l'ennemi, a pour effet immédiat de dégager le navire de tout ce qui peut gêner les combattants. Ce dernier est désigné par le nom de branle-bas de combat. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Cabestan

Appareil utilisé dans les manoeuvres de force : relevage des ancres, hissage des mâts de hune et basses vergues, embarquement et débarquement des embarcations et poids lourds,etc.. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Cabillot

Cheville de bois faite au tour; elle est, soit fixée dans un trou d'un râtelier servant alors à arrêter les manoeuvres qu'on tourne alternativement à sa tête et à son pied, afin de les maintenir dans une tension voulue, soit fixée par son milieu à l'extrémité d'un cordage, servant dans ce cas à y amarrer une manoeuvre en la passant dans l'oeil qui termine cette manoeuvre. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Cadène

Tige de fer ou tronçon de chaîne, fixés par leur partie inférieure à la muraille et dont l'extrémité supérieure reçoit le dormant des haubans. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Cap de mouton

Pièce de bois en forme de coeur, ovale ou ronde, cannelée sur les étais, haubans. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Carène

On entend par ce terme, la partie de la coque qui est submergée lorsque le navire est chargé.

Carlingue

Nom donné à une longue pièce de bois ou à une suite de planches épaisses, qui, placées immédiatement au-dessus de la quille, s'assoient sur le milieu des varangues qu'elles reçoivent au moyen d'une entaille où ces varangues s'introduisent. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Clef

Pièce de bois ou de fer servant à maintenir quelque chose en place. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Coin de mire

Coin de bois que l'on plaçait entre la culasse et le coussin pour modifier le pointage en hauteur. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Commettage

Résultat de l'action de commettre un cordage. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Commettre

Disposer régulièrement en hélice sur une ou plusieurs couches superposées les fils de caret ou brin, pour former un toron (le pas de l'hélice étant le pas de toronnage). On commet ensuite les torons entre eux pour former un câble (pas de câblage). Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Congréage

Action de congréer : «Le congréage d'un étai, d'un hauban». Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Congréer

Rendre un cordage rond et uni, avant de le fourrer, en remplissant les vides avec une petite ligne. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Contre étrave

Doublage intérieur de l'étrave. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Couleuvrine

Type de canon qui, étant plus long que les pièces ordinaires, chassait beaucoup plus loin. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Couple

Nom donné à chacune des côtes du navire. Ces côtes sont formées de pièces accouplées, d'où leur nom. L'ensemble des couples constitute la membrure. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Courbe

Pièce de bois courbée à angle droit ou presque qui sert à lier et fortifier différentes parties d'un vaisseau; on distingue les courbes par le nom des endroits où elles sont placées. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Croissant

Pièce de bois qui sert d'appui au gouver­nail; elle est fixée dans la sainte barbe, sous les baux du second pont. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Défense

Tronçon, morceau de câble, de cordage ou de bois, que l'on place ou suspend contre le bord d'un navire, pour en préserver la muraille. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Drisse

Nom donné à tout cordage servant à élever les vergues, voiles, pavillons, signaux flottants et tous objets ayant une signification codée. Chaque drisse est désignée du nom de l'objet qu'elle met en place. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Emplanture

Cavité ou logement dans lequel est placé le pied du mât. Cette cavité est formée dans les gros bâtiments par la carlingue de mât et, dans les petits bâtiments, creusée dans une pièce placée sur la carlingue. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Enfléchure

Petit cordage placé entre les haubans, servant d'échelon pour monter en haut des mâts. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Épissure

Assemblage des extrémités de deux cordages reallisé en entrelaçant leurs torons. On distingue plusieurs types d'épissure (longue, courte). Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Escadre

Groupe de bâtiments de guerre réunis sous un commandement unique. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Étambot

Forte pièce de bois élevée dans le plan longitudinal du navire, sur l'extrémité arrière de la quille. L'étambot sert notamment de support au gouvernail. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Étrave

Pièce de bois courbe prolongeant la quille sur l'avant. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Fanal, fanaux

Lanterne du bord, de dimensions plus ou moins grandes, en bois ou en fer blanc, vitrée en corne, enfermant une flamme. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Faucon

Petite pièce d'artillerie utilisée notamment sur les châteaux des bâtiments. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Fausse-quille

Assemblage de plusieurs pièces de bois doublant la quille extérieurement. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Fleurs

Partie de la carène allant des bordages de la ligne de flottaison jusqu'aux extrémités des varangues. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Fourcat

Membrure située sur les extrémités d'un bâtiment et présentant un fort acculement ; désigne en général toute pièce de bois à deux branches formant un angle aigu. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Fourrure

Matières diverses utilisées pour fourrer un cordage. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Futaille

Désigne tout ouvrage de tonnellerie embarqué à bord et destiné à contenir généralement l'eau et le vin. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Gabier

Matelot à haute paye chargé des manoeuvres hautes et plus particulièrement de l'entretien de la mâture. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal</i>, CNRS Editions, 2006.

Gaïac (ou gayac)

Bois huileux et très dur utilisé en particulier pour la fabrication des réas de poulie. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Garcette

Tresse faite de fil de caret, parfois de bitord, et servant à divers usages. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Gargousse

Récipient de bois ou de fer blanc, contenant la charge de poudre d'un canon. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Genou

Pièce de bois courbe recouvrant les extrémités de la varangue et des premières allonges. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Goémon

Algue marine utilisée pour amender ou fumer les terres, protéger les plantations, ou obtenir de la soude. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Gournable

Cheville en bois destinée à l'assemblage des pièces de la charpente d'un bâtiment. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Grand mât

Mât principal d'un bâtiment. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Gréement

Ensemble de tout ce qui concerne la mâture, les manoeuvres courantes ou dormantes et la voilure nécessaire à la propulsion et à la manoeuvre. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Grelin

Cordage, plus mince que le câble, composé de trois ou quatre haussières, faites elles-mêmes de plusieurs torons et destiné à l'amarrage ou au touage. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Hauban

Câble principal d'un navire. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Limande

Désigne une pièce de bois de sciage, plate, peu large et peu épaisse, rapportée sur un élément de construction ou un défaut. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Maille

Distance entre chaque membre d'un vaisseau. (terme de charpenterie). Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Manoeuvre

Mouvement, opération qui nécessite un changement d’allure ou de direction ; tels sont les virements de bord, l’appareillage et le mouillage. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Mantelet

Volet qui sert à fermer l’ouverture d’un sabord d’un vaisseau ou d’une embrasure qui est faite dans sa muraille pour faire passer la volée d’un canon de la première batterie. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Margouillet

Boule ou cosse de bois arrondi qui porte une canelure pour l’estroper et qui sert à faire passer les manoeuvres courantes. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Marnage

Variation du niveau des eaux due à la marée ; ce terme s’emploie aussi en navigation intérieure pour désigner la variation du plan d’eau. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Mât d'artimon

Le plus petit des mâts d’un navire à deux ou trois mâts situé sur l’arrière. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Mât de beaupré

Mât incliné situé à l’avant du vaisseau. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Mât de misaine

Nom donné au mât d’avant, celui qui porte la voile de misaine. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Mâture (la)

Ensemble des mâts, des vergues et parfois d’autres espars. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Membrure (la)

Ensemble des membres. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Moque

Bloc de bois qui a une forme presque circulaire, sur une certaine épaisseur, pour recevoir dans une cannelure, sur sa circonférence, en estrope le bout des étais de bas mâts et des colliers d’étais. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Mouillage

Lieu de la mer propre à y jeter l’ancre. Nouveau glossaire nautique d'Augustin Jal, CNRS Editions, 2006.

Paillet

Espèce de natte faite avec des fils carrés enlacés ensemble. La largeur et la longueur en sont variables, suivant l'usage auquel on destine ces paillets , et ils servent
à recouvrir, dans certaines parties, des rides de haubans, des câbles, des mâts, des vergues, etc... Dictionnaire de la marine française, par Charles Romme, La Rochelle, 1792. Source gallica.bnf.fr / BnF

Palan

Assemblage de cordes et de poulies, donc la combinaison sert à élever de grands fardeaux, avec de faibles puissances. Dictionnaire de la marine française, par Charles Romme, La Rochelle, 1792. Source gallica.bnf.fr / BnF

Paraclose

Planche par laquelle une virure d'aération est fermée.

Porque

Nom des couples qu'on établit en dedans de certains couples de levée d'un vaisseau, pour ajouter aux liaisons des parties qui composent la coque du bâtiment. Dictionnaire de la marine française, par Charles Romme, La Rochelle, 1792. Source gallica.bnf.fr / BnF

Porte-gargousses

Cylindre creux, fait en bois léger et propre à contenir une gargousse. Il sert à la transporter partout où elle est destinée.II y en a de diverse grandeur pour les différentes batteries d'un vaisseau. Dictionnaire de la marine française, par Charles Romme, La Rochelle, 1792.Source gallica.bnf.fr / BnF

Porte-haubans

Planches longues, larges et épaisses. Elles sont placées horizontalzment et en dehors d'un vaisseau ; elles s'appuient par leur épaisseur et sont fixées solidement
sur sa muraille. Elles servent à l'établissement des haubans d'un bas-mât. Dictionnaire de la marine française, par Charles Romme, La Rochelle, 1792. Source gallica.bnf.fr / BnF

Poulie

Dans la marine, on donne ce nom à l'assemblage d'une caisse percée ou traversée dans son épaisseur par une mortaise. Dans laquelle est logé un rouet qui y
roule librement, sur un axe en bois ou en fer,  par les extrémités appuyés sur les parois de la caisse ou de la mortaise. Dictionnaire de la marine française par Charles Romme, La Rochelle, 1792. Source gallica.bnf.fr / BnF

Quille

En comparant la carcasse d'un bâtiment au squelette d'un poisson, la quille représente l'arrête longitudinale, tandis que les couples en figurent les côtes principales. Dictionnaire de la marine française par Charles Romme, La Rochelle, 1792. Source gallica.bnf.fr / BnF

Ratelier

On donne ce nom au râteau des haubans. Dictionnaire de la marine française par Charles Romme, La Rochelle, 1792. Source gallica.bnf.fr / BnF

Rides

Cordeau en chanvre ou en fil de fer, servant à relier le cap de mouton d'un hauban, galhauban, etc, à celui d'une cadène.

Rouet

Sorte de roue en fer qui, de même qu'un réa dans une poulie, tourne dans un châssis ayant la forme d'une croix. Les rouets sont généralement en communication avec les mâts de charge pour effectuer le chargement et le déchargement d'un navire.

Sabord

Ouverture quadrangulaire  qui est faite dans la muraille d'un vaisseau, pour laisser un passage à la volée d'un canon. Dictionnaire de la marine française, par Charles Romme, La Rochelle, 1792. Source gallica.bnf.fr / BnF

Serre

Ce mot, dans la construction d'un vaisseau, signifie proprement une ceinture longitudinale , qui serre et réunit étroitement tous les couples qu'elle croise dans son cours, est employé dans la composition de plusieurs mots, tels que serre-bauquière, serre-bosse, serre-gouttiere. Dictionnaire de la marine française, par Charles Romme, La Rochelle, 1792. Source gallica.bnf.fr / BnF

Taquets (de hauban)

On donne ce nom à des morceaux, de bois ou de fer, de diverse forme, et qu'on fixe en plusieurs points d'un vaisseau pour servir d'appui, ou à des cordages qu'on y attache ou à des pièces de bois dont il faut fortifier soit l'établissement soit l'assemblage. Dictionnaire de la marine française, par Charles Romme, La Rochelle, 1792. Source gallica.bnf.fr / BnF

Tillac

Vieux mot synonyme de « pont ». On a cependant conservé ce terme pour distinguer certains clous : « Clous de tillac, de demi-tillac, de double tillac... ». Dictionnaire de la marine française, par Charles Romme, La Rochelle, 1792. Source gallica.bnf.fr / BnF

Toron

Réunion de fils de caret dont plusieurs forment un toron ; trois ou quatre torons commis ensemble représentent un cordage.

Vaigrage

1. Dans un vaisseau, c'est l'assemblage de toutes les planches dont on recouvre intérieurement la surface de la carcasse.

2. Opération qui a pour objet d'établir à leur place toutes les vaigres d'un bâtiment.

Dictionnaire de la marine française, par Charles Romme, La Rochelle, 1792. Source gallica.bnf.fr / BnF

Vaigre

Planche dont on recouvre intérieurement la carcasse d'un vaisseau. Ce nom distingue cette enveloppe de celle qui est extérieure, dont les planches composantes font nommées « bordages ». Les vaigres dans leur cours, sont dirigées de l'avant à l'arrière du bâtiment et elles sont placées les unes au-dessus des autres depuis la carlingue jusqu'au sommet des allonges des couples. Dictionnaire de la marine française, par Charles Romme, La Rochelle, 1792. Source gallica.bnf.fr / BnF

Varangue

Pièces composantes d'un couple, qui occupe la partie moyenne de son contour et qui sert de réunion à ses deux branches ascendantes.  Dictionnaire de la marine française, par Charles Romme, La Rochelle, 1792. Source gallica.bnf.fr / BnF

Vergue

Longue piece de bois de sapin, arrondie sur son contour, dont les diamètres décroissent dans un certain rapport depuis le milieu environ de sa longueur jusqu'aux
extrémités et quisert à étendre le côté d'une voile quelconque. Dictionnaire de la marine française, par Charles Romme, La Rochelle, 1792. Source gallica.bnf.fr / BnF

Virer au cabestan

Faire tourner le cabestansur son axe. Dictionnaire de la marine française, par Charles Romme, La Rochelle, 1792. Source gallica.bnf.fr / BnF

Virure

Ce terme s'applique à une file de bordages ou tôles s'étendant d'un bout à l'autre d'un compartiment, ou de l'étrave jusqu'à l'étambot d'un navire.