Image d'illustration
1
Découvrir la grotte

La découverte et la conservation

Un milieu fragile

Les grottes ornées, un milieu fragile

Les grottes ornées sont des organismes vivants dont l’équilibre est précaire. Chaque grotte a une histoire singulière qui dépend des conditions de son creusement par l’eau puis de son évolution. Ainsi, dans la grotte Chauvet, les Hommes de la Préhistoire n’ont pas connu les magnifiques concrétionnements qui nous éblouissent aujourd’hui.

Les altérations d’origine naturelle

Draperies et fistuleuses se sont développées bien plus tard au moment du réchauffement climatique. Des suintements d’eau chargés de calcaire ont parfois recouverts les parois et les peintures d’un revêtement de calcite comme sur le panneau des Signes de la salle des Panneaux rouges et ont construit de véritables édifices minéraux. Les sols se sont également recouverts de cristaux de calcite qui masquent les vestiges des Hommes et des animaux qui transparaissent parfois. Des effondrements se sont également produits, dus à l’aspiration d’un réseau inférieur, ce qui explique que le hibou de la salle Hillaire soit à présent perché sur un pendant au-dessus du vide.

Un équilibre fragile

Des altérations graves d’origine anthropique peuvent intervenir à cause d'une fréquentation trop importante. Lascaux en est un malheureux exemple. La chaleur des corps des visiteurs, le rejet de gaz carbonique par la respiration, l’apport d’une pollution venant de l'extérieur sont des éléments non négligeables, tout comme les prises de vue photographiques et cinématographiques, qui risquent de mettre en danger la cavité en bouleversant son équilibre interne. Il faut donc être particulièrement prudent et vigilant en anticipant même ces désordres et en réglementant strictement l'entrée afin de protéger l’intégrité de la cavité et assurer sa protection pour l’avenir.