1
Découvrir la grotte

La recherche

Pauline PALACIO

Doctorante en paélogénomique. Commissariat à l’Énergie Atomique et Musée de l’Homme.

Étudiante en Licence de Biologie et Santé à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, puis en Master de génétique à l’Université d’Orsay, elle effectue son Doctorat de Biologie sous la direction de Jean-Marc Elalouf au CEA de Saclay. Son sujet de thèse porte sur le génome et l’alimentation de carnivores du Pléistocène qu’elle décrypte en analysant le matériel génétique d’échantillons archéologiques au moyen des nouvelles technologies de séquençage de l’ADN.

Son travail à la Grotte Chauvet-Pont d’Arc porte sur les canidés, dont elle étudie le génome et l’alimentation en analysant l’ADN d’excréments fossilisés (coprolithes). Les coprolithes de canidés sont présents dans les secteurs profonds de la grotte (Salle du Cierge, Salle Hillaire, Galerie des Croisillons), et l’un d’entre s’est avéré suffisamment préservé pour une étude Paléogénomique.

Contributions

Les coprolithes de loup,Le loup