1
Découvrir la grotte

La recherche

Anita Quiles

Responsable du Pôle Archéométrie de l’Institut Français d’Archéologie Orientale au Caire (Réseau des Écoles françaises à l'étranger), qui rassemble des laboratoires de datation 14C, d’étude des matériaux et de restauration.

La chronologie relative des rois s’étant succédés sur le trône d’Egypte nous est connue par des documents historiques, épigraphiques et archéologiques. Mais, puisque le décompte des années de règne redémarrait en l’an 1 de chaque nouveau roi, échafauder une chronologie absolue nécessitait de connaitre tous les rois égyptiens et la durée exacte de leur règne. Seules quelques observations astrophysiques et quelques synchronismes, recensés dans les textes, donnaient des points d’ancrage absolu et ont amené à des propositions de chronologies.

Docteur en Physique de l’université Paris 7 Diderot, elle est titulaire d’une thèse sur la Construction d'une chronologie absolue pour la 18eme dynastie de l'Egypte ancienne par la méthode du carbone 14 en Spectrométrie de Masse par Accélérateur : modélisation bayesienne et simulations de transport de faisceau au Laboratoire de Mesure du Carbone 14 (LMC14, CEA-Saclay). Elle a ainsi mené plusieurs campagnes de prélèvements au Département des Antiquités égyptiennes du Louvre sur des objets égyptiens de courte durée de vie, attribués à des règnes précis. Des datations ont été effectuées sur deux séries d’objets datant de la 18e dynastie, archéologiquement attribués aux règnes de Thoutmosis III et de Toutankhamon-Horemheb. Par modélisation Bayesienne, en combinant ces analyses à la durée connue ou supposée des règnes et la succession des rois, une chronologie absolue de cette dynastie a été établie. Ces résultats confirment les données archéologiques et permettent d’avancer des hypothèses chronologiques pour éclaircir les zones d’ombre auxquelles les égyptologues sont aujourd’hui confrontées.

Membre de l'équipe Chauvet elle intervient avec Hélène Valladas dans la mise en place et l'analyse de méthodologies adaptées aux datations d'échantillons provenant de la grotte Chauvet-Pont d'Arc. Ses recherches portent sur la chronologie des phases de fréquentations humaines et animales au sein de la cavité et la modélisation de l’ensemble des données chronologiques pour restituer l’histoire de la grotte.

Contributions

Les datations