Carte de l'emplacement approximatif de l'épave Golymin

Localisation approximative de l'épave Golymin dans le Finistère.

Description

Long de 55 mètres pour une largeur de presque 15 m, le Golymin est construit à Lorient en 1804. Il dispose d’un armement lourd de 74 canons et d’un armement léger de 140 fusils, 20 mousquetons et 40 gibernes d’infanterie. En 1814, déporté par le courant lors d’une mission de protection de deux frégates, il s’éventre et coule par 25 mètres de fond au cœur du goulet de Brest.

C’est en 1978 que l’épave est localisée et que débutent des fouilles, malheureusement ponctuées de nombreux pillages. Après avoir établi un plan du vaisseau, les chercheurs découvrent à l’avant du navire des poteries, bouteilles et casseroles et dans la zone arrière des armes, de la vaisselle, une fontaine à eau, une collection complète de plombs de sonde, des meules et une vitre ornée du « N » de Napoléon.

Entre 1980 et 1982, les pièces les plus lourdes sont ramenées au jour, en particulier 3 obusiers très rares fondus à Nantes et un magnifique canon en bronze coulé en 1766 à Douai. Vaisselle, pièces d’habillement, de gréement et de coque témoignent de la vie à bord d’un vaisseau de Napoléon 1er.

Photographie d'un empilement de canons sur l'épave du Golymin
Photographie d'un obusier découvert sur l'épave du Golymin

Le site en 1981. Empilement des canons sur l’épave.

© Christian Hamard/Fonds DRASSM

Un obusier de 36 avec des marquages révolutionnaires.

© Musée national de la Marine

Responsable d’opération

Jean-Marie Retornaz (1978-1983)

En savoir plus